Lettre de réclamation pour faire cesser un excès d’élogisme

Voici la toute dernière pépite. 

Contexte : afin de respecter la sensibilité de chacun, je ne retranscrirai pas ici l’annonce de mon ami épistolaire du jour, il s’agissait d’une annonce postée sur le site Leboncoin en vue de vendre une jolie maison sur Toulouse dans un quartier recherché. Mon ami du jour était pour le moins élogieux quand au bien qu’il vendait. Tout était « très beau », « très joli », « très spacieux », lumineux » et tutti quanti. L’annonce d’un esthète assurément. Or, c’est bien connu, une fois qu’on devient propriétaire, la moindre croûte qu’on accroche sur nos murs devient sublime !

L’annonce parlait notamment d’une maison « nichée dans un quartier très recherché », d’un « parquet en chêne massif » et « en bois exotique » et enfin d’un « plan de travail en corian ».

La lettre :

Bonjour,

Il y a trop de « très » dans votre annonce. J’en ai la nausée. A l’avenir merci de ne pas polluer mes recherches avec vos annonces racoleuses. Ce n’est pas bon pour mon fluide karmatique.

Et ce, quand bien même vous avez des niches dans le quartier, des parquets à gland ou encore des plans de travail en coriandre.

Merci

Tristan Mausurga (Pseudo du jour : Edgar)

La réponse (enfin, les réponses échelonnées sur 2 heures. Commencer la lecture des réponses par le bas) : 

CAPTURE LEBONCOIN

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s